Monstro-Pot

Pot aux herbes... Pot au vert... Poteau rose... Oui d'accord je manquais d'imagination!

 


Vous êtes sur cette page car vous avez sûrement dû croiser le chemin de l'Amap l'Olivier et vous êtes reparti avec un fond de bouteille avec des trucs dedans!

Bravo vous êtes devenu l'heureux propriétaire d'un système ultra perfectionné et à la pointe de la technologie pour faire pousser des herbes aromatiques! Oui bon, effectivement j'exagère presque pas, mais un peu quand même... Mais j'ai des arguments!

Premièrement : votre petit bout va adorer le monter et y voir des plantes y pousser.

Deuxièmement : en achetant ce kit vous nous aidez à faire grandir l'Amap l'Olivier. Et plus on grandit et plus vous pourrez croiser, un peu partout, de petites fourmis pour vous parler de l'amap et de ses bienfaits!

Troisièmement : peut-être pas à la pointe de la technologie mais... Recyclage!

Et pour finir : il a quand même vachement la classe ce pot aux herbes! Ça va en jeter dans votre cuisine! Quel design!

Soyez indulgents si les explications ne sont pas toujours claires; c'est ma toute première fois; ou que les photos ne montrent pas forcément les étapes dans l'ordre où je les ai faites. C'est que j'ai sûrement dû me rendre compte que j'avais pas été très maline lors de la réalisation.

Cliquez sur la photo, ou ici, pour télécharger le patron.

Bon bon revenons à nos monstres! On en fait quoi de tous ces petits trucs?

1) Commençons par le commencement.

Le kit fourni prévoit la création d'un Monstro Pot (sans bras ni jambe). Vous trouverez dans votre fond de bouteille des rectangles de feutrine de différentes couleurs.

Vous aurez besoin d'une paire de ciseaux, d'un crayon (stylo bille de préférence) et d'un tube de colle (liquide).

Pour laisser le plus de place possible à votre créativité et selon le jeu du hasard, les couleurs des morceaux de feutrine ne correspondront pas forcément avec les photos.

N'importe quel rectangle peut faire office de "corps" pour le monstre, et les éléments (cheveux, yeux, etc...) de la couleur qui vous plaira.

Vous pourrez télécharger le patron avec les différentes parties du monstre (en cliquant sur la photo du Monstro Pot un peu plus haut), pour le reproduire, vous en inspirer ou l'encadrer!

Les références données sont celles du patron.

Avant de vous lancer, notez que si vous désirez faire à votre monstre des pieds et des bras, je vous recommande vivement de les faire en tout premiers. Temps de séchage oblige! Sinon vous vous exposez à un harcèlement assidu! J'ai encore les "Koï! Koï! Koï!" qui résonnent. Pour ceux qui ne parleraient pas le "Mon fils a 2 ans et demi" ça veut dire "Colle".

Donc je vais être sympa avec vous, je vais vous décrire de suite la partie facultative.

Je vous recommande de prévoir de quoi protéger votre table. Pratiquant les loisirs créatifs avec mon fils, je vous assure que c'est presque vital quand on joue de la colle! J'utilise des planches à découper en plastique dures et fines.

2) Partie facultative : ce sera pas un monstro-tronc!

Il vous faudra : 2 pailles; 2 bouchons de bouteille (les mêmes si vous voulez que les chaussures soient identiques) ; de la ficelle, laine, corde, barbelé, ... selon l'envie et ce que vous avez sous la main.

Moi j'ai opté pour de la ficelle qui a été d'un grand secours pour faire tenir toutes les parties un peu dures à caler.

3) Partie facultative : pas de bras pas d'chocolat!

Je coupe mes pailles en deux à environ 1cm de la partie qui se coude pour faire mes bras. Je réserve l'autre pour mes jambes.

Je découpe dans de la feutrine (de la couleur que vous voulez) des "mains". J'applique (copieusement) de la colle sur mes "mains" et j'y mets directement mes morceaux de pailles coudés.

4) Partie facultative : pitits petons.

Recouvrez l'arrête des bouchons avec une bande de feutrine de la couleur que vous voulez. Il faut que la bande affleure le haut du bouchon. Pour le bas je joue la flemme et je mets du rab, pour ne pas avoir à mesurer, que je découpe après.

Soyez généreux en colle, par contre forcément ça met plus de temps à sécher. Mais si vous faites les radin en colle ça sèche plus vite... mais ça colle pas! La feutrine "boit" tout.

5) Partie facultative : la chaussure.

Je prends l’empreinte de mon bouchon et à partir de la moitié de celui-ci je fais partir un carré. C'est pas clair?

Hum... Je trace mon cercle avec les bouchons que je vais utiliser. Je marque la moitié de mon cercle avec un trait. En partant de ce trait je trace mon carré que je superpose à mon cercle.

Je sais pas si j'ai été plus claire. La représentation est sur le patron (Réf : H)! Je me suis rendue compte que les bouchons n'avaient pas une taille standard, donc dur dur de faire un patron.

 

6) Partie facultative : la générosité à l'état pur.

Une fois cette forme (super simple mais tellement dure à expliquer) obtenue, je découpe dans ma feutrine le haut de ma chaussure autant de fois que le monstre aura de pied!

Je badigeonne généreusement de colle la moitié de mes bouchons. Et puis on KOÏ!

7) Partie facultative : de la haute maroquinerie.

On place la partie arrondie de la feutrine sur le bouchon et on laisse la partie carrée relevée.

Pour bien fixer le tout je lace, à l'aide de ma ficelle, le tout en un "joli" nœud.

Je place ma paille, que j'avais réservée tout à l'heure, à l'arrière de la partie relevée de la chaussure et j’incise la feutrine avec un cuter / ciseau deux toutes petites entailles de chaque côté. Tout juste de quoi faire passer la ficelle pour consolider l'attache de la paille sur la chaussure.

8) Partie facultative : On consolide.

Positionnez votre paille derrière la chaussure. Faites passer la ficelle dans les petites entailles et faites un double nœud. Moi je mets un peu de scotch sur le bout de ma ficelle pour que ça passe plus facilement.

Et on fait encore preuve d'une grande générosité, on y va copieusement avec la colle. Mettez en bien partout, le but étant que la paille soit fixée à la chaussure donc recouvrez aussi de colle le nœud que vous venez de faire.

 
9) Partie facultative : Lève toi et marche!

Placez, avec de la colle, les jambes-pailles. Une fois les pailles positionnées ficelez le tout tant que la colle n'est pas sèche. Faites plusieurs tours, serrez bien (jusqu'à en aplatir les pailles) et nouez à l'arrière du pot.

La ficelle permet deux choses. Bien maintenir les jambes-pailles mais également de faire une cassure à l'endroit où vous arrêterez la ficelle. Qu'il puisse plier ses jambes pour s’asseoir au besoin.

Nous voilà donc arrivés à la partie qui correspond au Monstro Pot pour lequel vous avez craqué. Reproduisez le à l'identique ou lâchez la bête et libérez votre imagination! Mettez lui 3 yeux, 5 sourcils faites comme bon vous semble...

Mais par contre je demande à voir le résultat!

10) On tague à même la feutrine.

Dessinez avec un stylo bille, de préférence, directement sur la feutrine le corps (réf : A) et les autres éléments.

C'est vous qui décidez des couleurs de chaque élément de votre Monstro-Pot.

Les cheveux ne sont pas représentés sur le patron. Toutefois vous pouvez les voir en rouge sur la photo.

 
11) Coupe coupe !

Découpez chaque éléments préalablement dessiné. Vous devez avoir :

- 1 x corps (réf : A),

- 1 x fond de bouche (réf : B) + 1 x langue (réf : D),

- 1 x dents du bas (réf : C) + 2 x dents du haut,

- 2 x fond des yeux ( réf E) + 2 x pupilles (réf : F),

- 2 x sourcils (réf : G),

- 1 x cheveux

 
12) On récapitule et roulez jeunesse

On a donc :

- 2 x pailles-bras

- 2 x pailles-jambes collées, ficelées, soudées, ... au fond de bouteille

- 1 x corps complet avec tous les éléments mentionnés précédemment

Si vous avez opté pour un Monstro Pot avec des jambes et des bras je vous ai pas ménagé jusque là.

 
3) Un jeu d'enfant.

Ca y est on arrive à la partie facile! On superpose et on colle! On superpose et on colle! Y'a pas plus simple.

On pose bien à plat le "corps" (réf : A) et on dépose dessus les éléments dans cet ordre : fond de bouche (réf : B) >>> langue (réf : D) >>> dents du bas (réf : C) et du haut >>> fond des yeux (réf : E) >>> pupille (réf : F) >>> sourcils (réf : G).

Mettez généreusement de la colle sur chaque élément que vous collez.

 

14) On y est presque.

Même si la colle n'est pas totalement sèche vous pouvez quand même continuer.

Appliquez de la colle sur l'arrière du corps mais pas sur les parties arrondies (voir patron). Collez sur le fond de bouteille en laissant assez de place pour coller les cheveux, environ 5 millimètres. La plus grand partie des cheveux n'est pas collée.

Badigeonnez de colle le fond de bouteille au dessus du "corps" et y poser les cheveux. Sur la photo vous pouvez voir l'espace alloué aux cheveux et au corps sur le dessus du fond de bouteille.

15) Un peu de brutalité dans ce monde de douceur!

Vous aurez besoin d'un couteau, cuter ou autre, pour faire les trous dans le fond de bouteille pour y glisser les bras.

Il faut que l'objet coupant soit pointu. Poser la pointe sur le fond de bouteille et doucement tournez le couteau en appliquant une légère pression jusqu'à ce que le trou se forme. Il faut aller doucement pour ne pas faire une trop grosse incision. Enfoncez les pailles-bras dans les trous et je vous laisse deviner la suite!

Et oui on met de la colle!!! Promis j'ai pas d'action chez les vendeur de colle!

 
16) Et c'est fini!

Voilà comme je vous le disais vous avez maintenant, enfin après séchage, un pot :

- ultra esthétique, hautement hermétique, aucune fuite possible si vous avez bien comme il faut vidé le tube de colle, à haut rendement, et surtout qui à aidé à faire vivre une association à laquelle je crois dur comme fer.

Vous n'avez plus qu'à y mettre terreau et graine ou même le laisser comme Monstro Pot à Crayons!

 

L'Amap l'Olivier

Vous remercie du soutien que vous nous avez témoigné en faisant l’acquisition de ce pot en kit.

Si les explications n'ont pas été assez claires n'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements ou pour améliorer cette notice.

Partagez nous vos photos de pot nous serons ravis de les publier.

 

Et pourquoi y'a que les enfants qui s'amuseraient?!

Voilà le pot aux herbes que j'ai réalisé sur le thème de la campagne.

Je regarde tous les jours mon thym y pousser.